Passer au contenu principal

À propos de l'IURDPM

C’est en 2015 que le Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) a décerné au CCSMTL une désignation d’institut universitaire (IU), volet social, dans le domaine de la réadaptation en déficience physique. Regroupant initialement trois établissements de réadaptation, soit l’Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal, la Corporation du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau et l’Institut Raymond-Dewar, ce nouvel IU porte le nom d’Institut sur la réadaptation en déficience physique de Montréal (IURDPM). Une somme considérable d’expérience auprès des personnes vivant avec une déficience physique y est représentée.
Notre institut universitaire encourage les échanges entre les équipes de soins et de services (physiothérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, audiologistes, travailleurs sociaux, psychologues, éducateurs, médecins, infirmières) et des chercheurs des universités. En travaillant ensemble, tous et toutes arrivent à mieux comprendre ce que signifie vivre avec des problèmes permanents de santé physique (comme des difficultés à marcher, à entendre, à parler). Cette collaboration permet de développer des services de réadaptation qui répondent le mieux aux besoins réels des personnes (usagers).

La recherche est une dimension centrale pour tout institut universitaire. Le centre de recherche de l’IURDPM est le Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR). Au sein des axes du CRIR, l’IURDPM s’est doté de trois créneaux de recherche : communication, environnement et services ainsi que mobilité.

La direction scientifique de l’IURDPM est assurée par les co-directeur et co-directrice scientifiques du CRIR, trois chercheur et chercheures responsables de créneau et un chercheur responsable de l’espace participatif.

Mission de l’IURDPM

L’IURDPM met les compétences de cette équipe expérimentée au service des personnes vivant avec des problèmes de motricité, de surdité et de communication. Il permet au CCSMTL de jouer son rôle de leader dans le domaine de la réadaptation en déficience physique en offrant les services les plus avancés à sa population.